Camion Électrique
tesla-mercedes-benz-vito-hybride

Attendu en 2018, le nouveau Mercedes eVito aura une autonomie pouvant atteindre 150 km avec une charge utile maximale de 1000 kg, et sera complété par le Sprinter électrique en 2019.

La Mercedes Benz proposera la fourgonnette avec deux options de batterie: 55 kWh pour une autonomie maximale de 150 km et 41 kWh pour une autonomie de 115 km.

Le bloc-batterie alimente un moteur électrique «d’une puissance de 84 kW et d’un couple allant jusqu’à 300 Newton-mètres» avec une vitesse maximale limitée à 80 km / h (50 mi / h) pour maximiser la portée ou 120 km / h (75 mi / h).

La portée est assez courte, mais la compagnie affirme que c’est surtout pour le «trafic en centre-ville».

Il s’agit donc d’un fourgon à toit haut avec un poids total en charge autorisé de 3 500 kg, une longueur de véhicule de 5 932 millimètres, un empattement de 3 024 millimètres et une capacité de charge maximale de 10,5 m 3.

L’enjeu du TCO

Afin de parvenir à séduire largement les professionnels, le vito électrique doit également être rentable économiquement. Et c’est sur ce point que l’eVito a fait le plus d’efforts.

L’objectif de ce fourgon est de remplacer la version d’entrée de gamme du diesel Vito CDI, ce qui lui confère la même puissance. Alors que l’autonomie des batteries est estimée être suffisante pour une journée de livraisons pour les services de livraison opérant dans les centres-villes qui pourraient bientôt devenir des zones interdites pour les fourgonnettes diesel classiques.

Le moteur électrique se loge sous le capot, là où se trouve normalement le moteur diesel, tandis que Mercedes a réussi à installer le bloc-batterie sous la zone de cargaison sans compromettre le volume de chargement. Il est protégé par une plaque d’acier de 3 mm sur toute sa longueur, tandis que les piles sont insérées dans une cage en acier afin d’éviter toute détérioration lors d’un accident.

L’eVito sera proposé dans les styles de carrosserie long et très long du fourgon Vito, ce qui donnera un volume de chargement de 6,0 à 6,6 mètres cubes, alors que la charge utile est toujours supérieure à une tonne pour les deux variantes, bien sûr, si pleine charge à bord, cela aura une incidence sur l’autonomie de conduite de l’eVito. En plus de la carrosserie du fourgon, l’eVito sera proposé en tant que fourgonnette pour passagers pouvant accueillir plusieurs passagers.

En Allemagne, la version de base est donc proposée à partir de 40000€. C’est certes toujours plus cher qu’un modèle thermique, dont le prix tourne aux alentours de 25 mille euros en France pour un modèle à la puissance équivalente, mais il y a le bonus de 6000 euros en France, qui permet de supprimer le surcoût initial mais aussi les économies de carburant réalisées qui doivent permettre d’avoir un coût total de possession (TCO) identique voire inférieur à celui d’un diesel équivalent.

Le Sprinter électrique pour 2019

Dans l’état actuel des technologies, Mercedes voit sa force dans un contexte spécifique : l’électrique le devient assez rapidement pour les trajets urbains, mais le diesel reste la meilleure option pour les trajets longue distance.
Cela dit, la société a déclaré qu’une variante à essence serait vendue en Europe comme modèle 2019, à la demande de ses clients.
Cependant, Mercedes considère l’eSprinter moins comme un pari ou une tendance que comme une simple opportunité d’améliorer non seulement l’efficacité du véhicule, mais aussi celle du secteur qu’il sert.

0 Comments
Share

Administrateur

Reply your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked*